Eruptions phréatomagmatique et phréatique

(Eruption à faible profondeur, sous-lacustre ou sous-glaciaire).
Les éruptions phréatomagmatiques surviennent lors de la rencontre entre le magma ascendant et de l’eau superficielle (nappe phréatique, cours d’eau, lac). Une succession d’explosions très violentes découpe des cratères circulaires à l’emporte-pièce appelés maars, du nom qui a été donné à ces morphologies en Allemagne. Les projections s’accumulent à la périphérie du cratère, en général sous forme d’un croissant ou anneau pyroclastique. Le Massif central français présente de très nombreux maars.
Il arrive qu’une élévation locale de température, par exemple parce qu’un réservoir magmatique est proche, provoque la vaporisation d’eau contenue dans le sous-sol. Si la pression excède la résistance des roches, des explosions violentes se produisent, sans intervention directe du magma. Ces éruptions gazeuses sont dites « phréatiques ». Un cratère semblable au maar est créé. Caractéristique des produits formés est l’absence de matériaux volcaniques frais : les brèches sont constituées exclusivement de roches anciennes pulvérisées par les explosions.

Les autres types d'éruptions :