Les risques sismiques

Un séisme est une brusque cassure des roches qui engendre des ondes ; celles-ci s’éloignent du lieu de la rupture en vagues concentriques, à la manière des ondulations produites par la chute d’un bloc dans l’eau d’un lac.

Malgré les mesures préventives et les études de terrains effectuées par les sismologues, il n’est pas encore possible de prévoir la plupart des séismes. Sachant qu’ils se produisent sur les mêmes zones de faille, une « prévision » empirique est basée sur la possibilité statistique de leur occurrence en un même lieu. Mais, si une cartographie détaillée des régions à risque a été établie, la prévision reste encore un domaine très aléatoire.

Séismes et volcans sont-ils liés ?

Les éruptions volcaniques ne sont pas liées à de gros séismes (et réciproquement). En revanche, ces deux phénomènes trouvent leur explication dans une même cause : l’activité interne de notre planète. Séismes et éruptions volcaniques se produisent souvent aux frontières de plaques tectoniques, là où les blocs s’écartent, coulissent ou entrent en collision.
 
Néanmoins, séismes et volcans peuvent parfois être étroitement liés : les éruptions s’accompagnent souvent de petits séismes volcaniques, générés par les battements du magma sur les parois de la chambre magmatique, par son intrusion en force dans la croûte ou lors de l’ouverture des conduits éruptifs : on parle alors de « trémor volcanique ».

Les ondes

Un même séisme génère quatre principaux types d’ondes, aux effets très différents : les ondes P, premières arrivées, ont un effet de compression, comme un ressort.
Par leur effet cisaillant, les ondes S font plus de dégâts.
Les ondes de surface L et R sont "guidées" par la surface terrestre. Leur vibration composite les rend particulièrement destructrices.

Les vitesses des ondes sismiques varient de 3 à 14 km/s, selon les milieux traversés.
Chaque discontinuité dévie le trajet d'une onde par réfraction, ou la réfléchit selon l'angle d'incidence. Les ondes S ne se propagent pas dans le noyau externe de la Terre, car elles ne sont pas transmises par les liquides.
 
L’échelle de Richter est une échelle "ouverte" (non limitée à 9) mesurant la magnitude (M) d'un séisme. La magnitude, mesurée en un lieu donné, est l'expression d'une quantité d'énergie libérée. Chaque degré de l'échelle correspond à une énergie 30 fois plus importante que le degré inférieur.

Vers le haut

Terre en colère

une attraction dynamique qui montre les colères de la Terre

Expérimentez