Le saviez-vous ?

Il s’agit du Nevado Ojos del Salado, qui culmine à 6885 m dans les Andes, à la frontière entre Chili et Argentine. Certains documents publiés citent l’Aconcagua (6960 m), en Argentine, mais c’est une erreur : ce n’est pas un édifice volcanique.

Il s’agit du Llullaillaco (Chili) qui atteint 6723 m d’altitude. Sa dernière éruption remonte à 1877.

C’est le Mauna Loa qui se trouve sur la grande île d’Hawaii. Son volume est d’environ 40 000 km3 ! Il s’élève à 4170 m d’altitude, mais sa base, d’un diamètre de 250 km, repose à plus de 5 000 m sous la surface de l’océan Pacifique ; soit une hauteur totale de plus de 9 km ! Sa dernière éruption date de 1984.

Si l’on parle de hauteur totale, c’est le Mauna Kea, également situé sur l’île d’Hawaii. Il s’élève à 4 205 mètres, mais sa base repose à plus de 5 000 mètres sous la surface de l’océan Pacifique ; soit une hauteur d’environ 9 500 m !

Le Kilauea (1222 m), à Hawaii, a connu plus de 75 éruptions depuis 1794, soit environ une éruption tous les deux à trois ans en moyenne. Sa dernière éruption a débuté en 1983 et se poursuit actuellement : 25 ans sans repos !

C’est sans doute le Stromboli, en Italie, actif depuis plus de 2500 ans. Il explose de manière intermittente, à des intervalles variant de 2 minutes à une demi-heure environ.

Il s’agit de l’Etna, en Sicile. Âgé de 500 000 ans, il s’élève à 3340 m et est très souvent en activité.

C’est le Cantal, en Auvergne (France). Ce strato-volcan a un diamètre d’environ 70 km et une superficie de l’ordre de 2700 km2.

C’est un appareil volcanique sans nom, situé sur la ride de Lomonosov (88° 16’ de latitude Nord, à 65° 36’ de longitude Ouest). Son activité la plus récente remonte à novembre 1955.

C’est l’Erebus, en Antarctique, qui se situe à 77° 35’ de latitude Sud. Il est toujours en activité, son profond cratère renfermant un lac de lave permanent.

C’est la caldeira de Toba, à Sumatra (Indonésie). Elle mesure 100 km de long sur 30 km de large.

À Yellowstone, dans l’Ouest des Etats-Unis. Cette éruption a eu lieu il y a environ deux millions d’années. Elle a éjecté 2 500 km3 de téphras et de cendres en quelques jours. Si l’on répartissait ces produits sur la surface de la France, elle serait recouverte par une couche de 5 mètres d’épaisseur.

Il s’agit de l’éruption de Toba, à Sumatra (Indonésie), il y a 75 000 ans. L’énergie libérée fut équivalente à celle de 40 millions de bombes atomiques du type Hiroshima.

C’est celle du Tambora, sur l’île de Sumbawa en Indonésie, en 1815. Il a projeté dans l’atmosphère 100 à 150 km3 de magma et de débris volcaniques. Décapité par l’explosion, il a perdu 1250 m !

C’est celle de Krakatau, en Indonésie, le 27 août 1883. Les détonations furent entendues jusqu’à l’île Rodrigues, pourtant située à 4811 km du volcan.

C’est le volcan Tambora en Indonésie : son éruption de 1815. a causé la mort de 92 000 personnes.

Autres grandes éruptions historiques :

Les éruptions de Santorin (Grèce) en 1650 avant J-C et de Taupo (Nouvelle-Zélande) en 1886 sont aussi considérées comme extrêmement puissantes, puisque chacune a projeté plus de 30 km3 de matériaux. Le panache volcanique le plus haut du XXe siècle L’éruption du volcan Bezymianny (Kamtchatka), en 1956, a provoqué la formation d’un immense panache en chou-fleur de 45 km de hauteur.

C’est l’éruption de Namafjall, en Islande, en 1977. Elle a éjecté 1,2 m3 de lave, qui a jailli en utilisant comme conduit un forage géothermique !

C’est celui de l’éruption de Taupo (Nouvelle-Zélande), qui a eu lieu en l’an 186. Ce panache aurait dépassé 50 km de haut.

Elle a été découverte dans la Sierra la Primavera, au Mexique. Elle fait 8,5 mètres de long.

Des coulées de laves miocènes des plateaux de la Columbia River (USA) ont parcouru des distances d’environ 300 km, mais ce sont des estimations. Des coulées issues du volcan Undara (Australie) atteignent 160 km de longueur.

La coulée de Roza, dans l’Ouest des Etats-Unis, détient le record actuel. Avec un volume de 4 000 km3, elle a recouvert 52 000 km2, soit une superficie supérieure à celle de la Suisse.

C’est celle du Laki en Islande, en 1783, avec une longueur maximale de 88 kilomètres, une surface couverte de 580 km2 et un volume de 12 km3.

Une fontaine de lave dépassant 700 m de hauteur a été observée dans la Caldera du Wolf, aux Galapagos. En 2000, des fontaines de 1000 m ont jailli du cône sud-est de l’Etna.

C’est dans la petite ville de Chaudes-Aigues, dans le Cantal. La source du Par émerge à une température de 82 °C. Elle est utilisée pour chauffer les habitations.